Accueil > Rédiger > 10 conseils pour rédiger parfaitement vos titres

10 conseils pour rédiger parfaitement vos titres

small can be big

Un teaser qui introduit en seconde phase une publicité pour les timbres personnalisés : décevant !

Un titre est comme une porte d’entrée. Celle-ci doit donner envie d’entrer dans le bâtiment : que se cache-t-il derrière la façade ?  Le lecteur est comme un visiteur.  Le lecteur doit avoir envie d’aller plus loin, d’entrer dans votre contenu. « 10 conseils pour titrer vos textes ». Voilà qui conduit le lecteur vers le cœur du  message. Et ne le laisse pas aller voir ailleurs.

1. Un titre doit permettre au lecteur de savoir immédiatement de quoi il s’agit. Certains rédacteurs suscitent la curiosité en utilisant la technique du « Teasing » (on ne dit rien sur le produit ni sur la marque).   Le Teasing est une excellente technique, mais qu’il faut maîtriser. Bien souvent, le Teaser est suivi d’un flop monumental. Si vous n’êtes pas un expert, oubliez le Teaser. N’y allez  pas par quatre chemins. Droit  au but !

2. Un titre est une accroche. Il doit interpeller/impliquer  + inciter le lecteur à continuer à lire. Faites ressortir ce qu’il apprendra, ce qu’il découvrira s’il poursuit sa lecture. Sera-t-il plus… ? Aura-t-il plus…  ? En bref, quel est la raison unique pour laquelle le lecteur devrait acheter votre produit ou simplement lire votre message ?

3. Soignez tous les titres, intertitres et légendes : ils doivent tous apporter une information et être conformes au contenu.   Un titre doit être appuyé, renforcé par un visuel (photo/illustration). Collez impérativement une légende à votre visuel.

4. Évitez les titres creux, abstraits, généraux, du genre : « Évolution » (évolution de quoi ? Positive, négative ?).    « Plan d’action ». « Synthèse ». Jetez, supprimez  les titres qui n’offrent pas une valeur ajoutée : « Chez xxx vous ne manquerez de rien ». « Si vous cherchez un xxx ne cherchez plus ». « Le moment n’a jamais été aussi bien choisi pour acheter un xxx ». « Les automobilistes n’en connaissent pas de meilleur ». « Je peux vous aider » (on l’espère). 

5. Un titre dans  un document imprimé doit être court. Idéalement 6 mots. Voyez les affiches ou les annonces  dans la presse .   Elles comportent une accroche susceptible d’être lue en 2 secondes.  Vous serez un champion du monde du titre si vous arrivez à écrire un titre en 1 seul mot. « Ce rapport vous prouvera qu’il est possible de gagner 2 heures de travail par jour »: beaucoup trop long.
Beaucoup mieux, parce que court : « Ce rapport vous fait gagner 2 heures  par jour ».
Soyez court : cette règle est aussi valable pour les Objets de vos courriels (qui doivent pouvoir être lu très rapidement). Quand c’est court c’est aussi plus facilement mémorisable.

objet e-mail

L’objet d’un e-mail vaut à lui seul un titre.

 6. Pensez au tandem (duo) que doit former votre titre avec le visuel. Trop souvent, on voit un titre qui va dans un sens et un visuel qui va à l’opposé. Le lecteur est perdu : quel message doit-il retenir ? Le titre doit renforcer votre visuel. Et inversement.

7.   Il est très facile de rédiger un titre en posant une question. « Comment réussir en affaires ? ». Une grande majorité de titres sont des questions. Facile. « Êtes-vous à la recherche d’un ERP accessible aux PME ? ».  « Twitter et Facebook des carottes pour la liberté ? ». Poser une question provoque l’envie d’avoir la réponse.    Votre message doit bien entendu y répondre.

8. Devenez un rédacteur qui sort de l’ordinaire en utilisant d’autres techniques que la question pour créer un titre :

Interpeller Expliquer (Mode d’emploi)
Citer Témoigner
Imposer (enjoindre) Promettre
Créer de la surprise (“Teasing”)
Conseiller Énumérer

Exemples  de titres pour un séminaire sur la gestion du temps :

  •  “Une formation très pratique pour gagner du temps” (informer).
  • “4 heures pour en gagner des dizaines” (promettre).
  • « M. Janssen, responsable régional   chez Mercator : j’ai très vite récupéré mon investissement” (témoigner). C’est une personne comme vous, un ancien utilisateur qui parle.   On a plus confiance dans un pair qui s’exprime que dans une autorité.
  • “Fixer les priorités : règle n° 1 pour gagner du temps” (conseiller). Le premier mot est souvent un infinitif qui incite à faire quelque chose.
  • “Toujours en retard !” Bientôt du passé ». (interpeller)
  • « 6 règles pour gérer votre temps » (énumérer). Énumérer des avantages, des conseils, est toujours porteur.

9. Un titre pour le WEB  doit être référençable. Notre confrère, Jean-Marc Hardy a publié une synthèse du SEO (Search Engine Optimization). Pensez à intégrer le SEO  dans vos titres sur internet : balise <title> (celle qui paraîtra tout en haut de votre navigateur), <h1> (votre titre principal), etc. La taille du titre intervient aussi côté référencement : « Ecrire pour le web », Pierre-Alain Le Cheviller) estime qu’une accroche  de 70 caractères maximum est idéale pour être bien pris en compte par Google. Pourquoi en utiliser 70 alors qu’un titre peut se limiter à une seul mot d’une dizaine de caractères) ? Parce que cela  permet de placer plus de mots-clés dans la balise titre.

10. Un titre peut avoir deux fonctions : Structurelle : le titre résume le thème général. Motivante : le titre attire le lecteur en éveillant sa curiosité. Dans des textes qui concernent les affaires, choisissez en général un titre qui reflète le thème général du texte. Quand le texte est long, vous pouvez faire une combinaison :

un titre principal un sous-titre

La fonction motivante est généralement reprise dans le titre principal tandis que le sous-titre reprend la fonction structurelle. Pour les textes commerciaux (e-mail par exemple) attaquez tout  de suite avec votre titre. Les titres de chapitres ou de paragraphes peuvent avoir une fonction tant motivante que structurelle. Les accroches des articles de journaux, messages commerciaux exercent par exemple une fonction motivante.

La fonction structurelle du titre est souvent la plus importante dans des notes de service, des rapports, des procès-verbaux de réunions, etc. Les titres ci-dessous montrent clairement les 2 fonctions (motivante et structurelle) : « DES SOUCIS POUR DEMAIN » = motivant « CONSEIL POUR L’ENVIRONNEMENT. GESTION DES ANNÉES 2000 » = structurel.

Quelques exemples de BONS titres  :
  • Men ! STOP wearing underwear

Messieurs arrêtez de porter des sous-vêtements : une campagne suédoise lancée par la marque Frigo.     Difficile de faire plus interpellant.

  • SURVOLTÉE

« Survoltée » : tel est le titre d’une des dernières campagnes de BMW pour sa nouvelle voiture électrique. Un seul mot qui résume tous ses atouts. survoltée

  • « L’argent seul n’a encore rendu personne riche ». Sénèque.<

Une citation utilisée, à très bon escient, par Optima pour défendre une gestion optimale de l’argent.

L'argent seul n'a encore rendu personne riche  

 

  • 50 bonnes adresses pour financier votre business Le titre d’un article de presse paru dans Trends (10 octobre 2013). Du pratique, qui donne envie de lire l’article. Avec un élément du titre sous  forme de visuel. Encore plus fort. Explicite !

50 bonnes adresses pour financer votre business

  • We wish you a scary Holloween !
  • coca cola contre Pepsi

« Nous vous souhaitons un Holloween effrayant ! “ Une annonce de Pepsi (celle de gauche) attaquant Coca Cola. Dans cette annonce, Pepsi a revêtu sa cannette d’une cape Coca Cola comme si c’était celle d’un méchant vampire.   Coca = vampire ?
Réponse de Coca (annonce de droite) :   » erybody wants to be a hero » (tout le monde veut devenir un héros).    Ce titre est très intelligent, avec une accroche pertinente, en rappelant   son positionnement sur le marché. Par sa  réponse, Coca relègue Pepsi au rang de suiveur.
Fondamental aussi de dire que le visuel seul (sans titre) peut être interprété de beaucoup de façons différentes.  Le  titre permet par contre de bloquer un sens.
Le tandem visuel + titre est fondamental pour faire passer un message univoque.

 

 

  EN BREF, les 10 conseils pour titrer vos textes

 

1. Dites immédiatement de quoi il s’agit

2. Accrochez le lecteur et incitez-le à continuer à lire

3. Soignez  aussi les intertitres et légendes 

4. Évitez les titres creux

5.  Raccourcissez 

6. Pensez tandem avec le visuel

7. Posez une question

8. Interpellez, expliquer, citer, imposer, promettez ou créez la surprise

9. Référencez SEO

10. Résumez ou motivez 

Categories: Rédiger Tags: